Notre feuille de route

 

Les propositions de notre « feuille de route » sont issues de notre expérience de la gestion de la collectivité durant ces six dernières années, mais également des échanges, de la concertation menée avec les Granvillais, à l’occasion des réunions publiques, des ateliers du projet « 2030 Granville », des « Rencontres de quartiers » et lors des permanences. Ces engagements sont également le fruit des réflexions menées avec l’ensemble de la liste Granville, un cap, un avenir, composées de femmes et d’hommes aux expériences professionnelles, électives et associatives complémentaires.

Consultez l’intégralité de notre programme

Un cadre de vie à préserver

Granville, un cap, un avenir
Pour une douceur de vivre à la granvillaise
Préservation des ressources naturelle
  • Mise en place de composteurs collectifs dans les quartiers.
  • Collecte des encombrants.
  • Eclairage différencié des passages protégés (LED bleu).
  • Mise en place d’un dispositif d’éclairage par détection sur les grands axes routiers.
  • Accompagnement du SMPGA dans la création d’un dispositif de désalinisation d’eau de mer sur l’archipel de Chausey.
  • Participation de la ville au côté de l’Etat et du Conservatoire du Littoral à la mise en place de panneaux photovoltaïques sur l’archipel de Chausey.
  • Multiplication des actions environnementales en faveur du renouvellement du Pavillon bleu.
  • Mise en place du disque vert offrant deux heures quotidiennes de stationnement gratuit aux véhicules à faible émission.
Embellissement du cadre de vie
  • Création de « Land Art » (utilisation du cadre et des matériaux naturels) dans la gestion des espaces verts à des fins artistiques.
  • Recherche du label « Ville Fleurie 4 Fleurs ».
  • Réaménagement du carré militaire du cimetière Notre-Dame.
  • Restauration des monuments de commémoration.
  • Encouragement à l’utilisation du plan de coloration des façades.
  • Mise en place de la charte commerciale pour l’harmonisation des devantures et terrasses.
Amélioration de la qualité de vie
  • Mise en place d’une application de signalement des dysfonctionnements.
  • Création d’un plan pluriannuel de réfection de voiries et réseaux 2020-2026.
  • Mise en place d’un service d’autopartage (véhicules électriques en libre-service).
  • Création de jardins partagés et familiaux au sein des quartiers.
  • Promotion de l’agriculture urbaine participative en autorisant l’implantation de carrés potagers sur le domaine public dans les quartiers.
  • Renouvellement et création d’aires de jeux et de détente dans les quartiers.
Nos objectifs
  • Accélérer la mise en chantier des travaux de voirie et réseaux divers (VRD).
  • Mettre en œuvre les aménagements du plan-guide « 2030 Granville » : projet co-construit avec les Granvillais et les usagers prenant en compte notamment les problématiques environnementales et la transition énergétique.
  • Conforter les démarches entreprises lors du précédent mandat.
Nos enjeux
  • Préserver les ressources naturelles.
  • Embellir le cadre de vie.

Cap sur une vie culturelle, artistique et festive

Granville, un cap, un avenir
Parce que Granville est une fête
S’approprier l’espace public par l’Art :
  • Création de « Land Art » (utilisation du cadre et des matériaux naturels) dans la gestion des espaces verts à des fins artistiques.
  • Ouverture d’espaces dédiés au Street Art.
  • Coloration de Granville.
  • Création de parcours guidés par des applications numériques : voyage photographique mettant en valeur les plus belles vues de Granville et découverte historique en vélo au travers de la ville et de ses quartiers.
  • Création d’un parcours découverte de la famille Dior avant Christian Dior.
  • Accueil de nouveaux concepts insolites sur le territoire.
GTM
  • Soutien à la construction de la maison du Carnaval.
Culture et animations participatives :
  • Co-construire avec les associations une animation culturelle dans la ville : troupes de théâtre, de danse, de musique, etc.
  • Poursuivre l’ouverture des musées aux évènements atypiques pour élargir les publics.
  • Encourager l’ouverture des structures culturelles aux groupes scolaires.
  • Prolonger les animations en basse saison.
  • Accueillir des animations festives et culturelles dans les différents quartiers de la ville.
  • Animer le marché du samedi tout au long de l’année.
  • Créer un marché de Noël en collaboration avec l’association Les Vitrines de Granville.
  • Organiser un « dîner marin » entre Granvillais sur le thème de la cité corsaire.
  • Encourager le développement de l’art de la haute couture et de la mode sur Granville.
GTM
  • Rechercher des partenaires en vue de la création d’un évènement nautique autour de la pêche à Terre-Neuve.
Musées :
  • Ecrire le projet muséographique du Logis du Roi dans le cadre de sa réouverture.
  • Ecrire le projet scientifique pour les trois musées de France.
  • Maintenir des expositions qualitatives et cohérentes entre les deux musées Christian Dior et Richard Anacréon.
  • Poursuivre la construction de l’exposition sur le Carnaval (février 2021) avec le musée de Normandie à Caen.
  • Encourager et développer l’accès des musées au jeune public.
  • Faire des musées des espaces de vie.
Médiathèque :
  • Encourager la transition de la médiathèque en tiers-lieu : espace de coworking, fablab, cafétéria, etc.
  • Favoriser la transversalité et l’accès de tous aux animations organisées par la médiathèque.
  • Elargir les horaires d’ouverture de la médiathèque.
  • Porter une réflexion approfondie sur l’implantation d’un lieu de vie dans le cadre de 2030 Granville.
  • Création d’une résidence de journalistes en partenariat avec le collège, la web radio et l’espace jeune.
GTM
  • Conforter la mise en réseau des médiathèques du territoire : organisation d’expositions thématiques et d’événements
  • Se positionner auprès du Ministère de la Culture pour être éligible au dispositif « pass culture » initié par le gouvernement, dispositif qui octroie aux jeunes de 18 ans une somme de 500 € à dépenser dans des offres culturelles.
Nos objectifs
  • Animer Granville toute l’année.
  • Favoriser les initiatives associatives et individuelles.
  • Ouvrir les lieux de culture à tous.
  • Conforter les démarches entreprises lors du précédent mandat.
Nos enjeux
  • Ouvrir l’espace public à l’art.
  • Faire des lieux de culture un espace de vie.
  • Identifier Granville comme une destination culturelle.

Cap sur une économie dynamique et sur une politique commerciale attractive

Granville, un cap, un avenir
Un territoire pour entreprendre
Le commerce : un moteur économique à inscrire dans une démarche durable permettant de dynamiser le territoire et de diminuer les déplacements en dehors de la zone de chalandise.
  • Créer un Office du commerce composé de l’ensemble des commerçants adhérents de droit, des associations de quartier, des chambres consulaires ayant vocation à assister les commerçants, favoriser les échanges, accueillir les porteurs de projets, etc.
  • Créer, en complémentarité de l’Office de commerce, une place de marché local en ligne destinée aux opérateurs économiques privés, afin de générer des flux supplémentaires dans les commerces.
  • Conforter la continuité du linéaire commercial en enrayant la vacance des locaux commerciaux afin de maintenir l’attractivité de la rue.
  • Attirer de nouvelles enseignes complémentaires à l’offre existante en centre-ville en cohérence avec le projet portuaire.
  • Inciter les commerçants à prendre le virage numérique et les accompagner dans cette perspective.
  • Créer un répertoire des professionnels accessible sur le site de la ville.
  • Créer une conciergerie à destination des commerçants dans le cadre de l’office du commerce.
  • Associer l’offre culturelle et évènementielle dans la création de parcours marchands.
  • Co-construire avec les commerçants une nouvelle ambiance d’achat (politique des horaires de livraison et d’ouverture des commerces, présentation des nouvelles offres de stationnement, etc.).
GTM
  • Développement économique et numérique à l’échelle du territoire
  • Opération de revitalisation de territoire (ORT) en collaboration avec la ville de Granville, dispositif visant à lutter contre la dévitalisation des centres-villes : projets expérimentaux, maîtrise du foncier, réhabilitation de l’habitat et attractivité commerciale.
  • Lancement de l’Opération Collective de Modernisation (OCM) ayant pour objectif l’aide aux entreprises d’artisanat, de commerces et de services.
  • Poursuite de la mise en œuvre du plan d’actions de la stratégie du développement économique.
    • Circuits courts, produits terre-mer :
      • Volonté de s’inscrire dans un projet Alimentaire Territorial (PAT).
      • Développement des partenariats avec les producteurs locaux bio pour l’approvisionnement d’une légumerie à destination de la restauration collective.
      • Soutien à la création d’une coopérative agricole bio.
      • Soutien à la filière pêche : accompagnement financier et valorisation de l’activité.
    • La santé et la Silver économie :
      • Faire du territoire un lieu d’expérimentation de la e-santé en s’appuyant sur les professionnels de santé (hôpital, le Normandy, médecins libéraux, etc.).
      • Accompagnement des acteurs du service à la personne pour favoriser le maintien à domicile.
    • Le numérique :
      • Projet de création du pôle numérique favorisant l’implantation d’entreprises du numérique.
    • Stratégie « grands comptes » :
      • Développement des forums de recrutements à l’échelle du territoire.
      • Constitution de réserves foncières pour favoriser leur extension.
    • Le tourisme :
      • Développer du tourisme de mémoire et d’affaires pour accueillir une nouvelle clientèle sur notre territoire.
      • Renforcer l’attractivité du tourisme équestre.
      • Conforter l’offre de randonnée et d’itinérance.
  • Organisation d’un salon professionnel mettant en valeur les savoir-faire inhérents au territoire en matière de construction de bateaux de pêche.
  • Soutien de l’ensemble des activités portuaires.
  • Accompagnement des entreprises dans le processus de dématérialisation de la commande publique permettant aux petites entreprises de candidater.
  • Reconversion des friches et réflexions sur les zones d’activité.
  • Création d’un village d’artisans.
Nos objectifs
  • Attirer de nouveaux entrepreneurs et favoriser la création d’emplois.
  • Mettre en valeur les savoir-faire inhérents au territoire.
  • Assurer la pérennité et la croissance des acteurs économiques présents sur le territoire.
  • Soutenir un développement économique respectueux de l’identité du territoire.
  • Conforter les démarches entreprises lors du précédent mandat.
Nos enjeux
  • Consolider l’attractivité de Granville à travers l’économie, l’offre commerciale et le tourisme.
  • Créer une ville de proximité tout en renforçant le lien social entre les trois générations de consommateurs : les seniors, les actifs et les digital natives.

Finances locales - Un pilotage avéré

Granville, un cap, un avenir
Le constat : Une situation financière saine, laissant de réelles perspectives de développement et d’investissement pour l’avenir.

Notre engagement : Un pilotage prospectif, réaliste et rationnel des finances de la Ville.
  • Poursuivre une politique dynamique d’investissements via un plan pluriannuel d’investissements dimensionné à la hauteur des capacités de financement de la Ville.
  • Poursuivre le plan de gestion patrimoniale.
  • Maintenir une démarche probante de recherche de financements.
  • Poursuivre l’optimisation des dépenses de fonctionnement.
  • Maîtriser constamment la capacité de remboursement de la dette avec un objectif maintenu depuis 2014 à 1,6 million d’euros.
  • Limiter le recours à l’emprunt.
  • Préserver l’épargne annuelle.
  • Recherche de la labellisation « ELoGE », nouveau label européen d’excellence en matière de gouvernance des villes.  Ce label comporte douze critères, notamment : la réactivité, l’efficience, l’ouverture et la transparence, l’obligation de rendre des comptes publics, la gestion financière saine, etc.

Granville, une histoire, un patrimoine

Granville, un cap, un avenir
Granville s’est inscrite dans l’Histoire, la qualité de son patrimoine contribue à notre attachement au rocher, sa préservation est un devoir.
Faire de Granville une destination culturelle majeure à l’échelle nationale et internationale :
  • Réouverture de Saint-Paul en Centre d’art culturel et contemporain international, en partenariat avec la Fondation « Daniel Bagnon ».
  • Réouverture du musée du Logis du Roi et installation du Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine (CIAP) avec le soutien de l’Etablissement Public Foncier de Normandie.
  • Co-fondation et animation de l’association « Ville Belle Epoque » pour une mise en valeur du patrimoine balnéaire (Granville, Cabourg, Bagnoles de l’Orne, Houlgate).
  • Rénovation de l’Archipel et du Casino.
Positionner Granville en tant que destination de tourisme de mémoire :
  • Poursuite de la restauration des « décors peints » du marché couvert, en partenariat avec la Fondation du Patrimoine.
  • Mise en valeur du patrimoine militaire en un lieu de mémoire, « un Roc pour la Paix » (batterie du Roc, four à rougir les boulets, cabane du chemin de ronde et bastion de la place de l’Isthme).
Nos objectifs
  • Faire aboutir l’Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP).
  • Développer les partenariats culturels internationaux.
  • Conforter les démarches entreprises lors du précédent mandat.
Nos enjeux
  • Préserver, conserver et faire revivre le patrimoine historique et balnéaire des Granvillais.
  • Faire de Granville une destination incontournable dans la baie du Mont-Saint-Michel.

Cap sur nos jeunes : grandir et étudier à Granville

Granville, un cap, un avenir
Construire l’avenir de Granville, c’est croire en nos jeunes
Sensibiliser les jeunes au développement durable :
  • Objectif zéro plastique dans la restauration scolaire.
  • Augmenter l’approvisionnement des restaurants scolaires en produits bio et locaux.
  • Aménager, avec l’école Simone Veil, le FAM et les Herbiers, l’espace partagé situé derrière le groupe scolaire : poulailler citoyen, potager, four à pain et zone de compostage.
  • Encourager le ramassage scolaire en pratiquant le pédibus et le vélobus.
  • Installer des ruches sur le toit de l’école Simone Veil en partenariat avec le lycée La Morandière.
  • Multiplier les actions écoresponsables : nettoyage des plages et des abords des établissements scolaires.
Développer le bien-être à l’école :
  • Sensibiliser et lutter contre le harcèlement scolaire : mise en place d’ateliers d’apprentissage de l’empathie.
  • Mettre en place des activités calmes (yoga, relaxation et sophrologie) lors des temps d’activités périscolaires dans les écoles et à Château Bonheur.
  • Favoriser les actions de lutte contre le décrochage scolaire.
Engager les jeunes dans une démarche citoyenne :
  • Adhérer à la charte « Ville amie des enfants » avec l’UNICEF.
  • Permettre l’apprentissage de l’anglais dans les classes maternelles et primaires par le biais d’associations.
  • Favoriser les rencontres intergénérationnelles et la transmission du savoir.
  • Poursuivre le programme inclusif dans les établissements scolaires.
  • Conforter et développer l’offre du Point Information Jeunesse (PIJ) à l’Espace Jeunes.
  • Favoriser les démarches de prévention liées aux comportements addictifs et aux relations hommes/femmes.
  • Mettre en place des sessions d’échanges autour des valeurs citoyennes.
GTM
  • Relancer le conseil intercommunal des jeunes en construisant notamment des actions en faveur du développement durable
Développer l’enseignement supérieur :
  • Accueillir une antenne de la faculté de Caen (dossier de candidature déposé).
  • Soutenir le développement de « Erasmus + », en partenariat avec les acteurs locaux.
  • Dynamiser des jumelages.
  • Aménager les horaires de la médiathèque pour les étudiants.
  • Augmenter le nombre de contrats d’apprentissage et d’alternance des jeunes au sein des services de la mairie.
Entretenir les bâtiments et les espaces dédiés aux jeunes
  • Créer de nouvelles aires ludiques.
  • Rénover les équipements dans le cadre de la transition énergétique en bénéficiant des CEE (contrats d’économie d’énergie). ✽
  • Améliorer l’acoustique dans les restaurants scolaires.
  • Poursuivre les engagements en matière de rénovation énergétique conformément à la « charte pour l’efficacité énergétique et environnementale » du parc tertiaire public et privé, signée en juin 2019. ✽
Nos objectifs
  • Sensibiliser, dès le plus jeune âge, aux problématiques écologiques, sociales et citoyennes. ✽
  • Accueillir les initiatives des jeunes dans le cadre du laboratoire d’idées « Phosphore ».
  • Avoir une politique dynamique en faveur de la formation professionnelle et des études supérieures.
  • Conforter les démarches entreprises lors du précédent mandat.
Nos enjeux
  • Offrir un cadre propice au développement de l’enfant, lui permettant de se construire sereinement.
  • Encourager l’éco-citoyenneté.
  • Faciliter les conditions d’entrée dans la vie active.
  • Encourager les jeunes à s’ancrer dans le territoire.

La vie au coeur de nos quartiers

Embellissement et travaux des quartiers
  • Mise en place d’un nouveau plan pluriannuel d’investissement concernant lenfouissement des réseaux, le passage au LED et la réfection des voiries par quartier.
  • Phase orationnelle « 2030 GRANVILLE ».
  • Réalisation dune passerelle suspendue sur la faille Dior.
  • Favoriser les rencontres intergénérationnelles en pensant des aires urbaines ludiques.
  • Etablir un plan dinvestissement de renouvellement et de modernisation du mobilier urbain.
  • Création de potagers urbains.
  • Valorisation du patrimoine public.
  • Maintenir les animations en encourageant et en soutenant les initiatives dassociations de quartier.
  • Favoriser le déploiement de la fibre.
  • Mise en valeur des espaces publics : land art, street art, mobilier urbain, etc.

Cap sur nos seniors : une qualité de vie à tout âge

Granville, un cap, un avenir
Prendre soin de nos aînés, garantir leur qualité de vie et favoriser la transmission de leur savoir relèvent de notre responsabilité humaine.
Faciliter la vie des seniors
  • Mettre en place un bus connecté et itinérant pour accompagner les seniors dans leurs démarches administratives (impôts, Ameli, CAF, etc.).
  • Augmenter l’offre du Pôle Senior en centre-ville.
  • Soutenir les actions en faveur de la lutte contre l’isolement des aînés.
  • Poursuivre la démarche « Ville Amie des Aînés ».
  • Développer des actions de prévention sur le « Bien Vieillir » : aménagement de l’habitat, hygiène diététique, etc.
  • Développer une stratégie pour le retour à l’emploi des 50 ans et plus.
GTM
  • Accompagner les aidants et soutenir la création de la Maison d’Accueil Temporaire.
  • Développer la « Silver économie » : accompagner et soutenir les services à la personne
Pour une retraite active
  • Créer un parcours de santé en extérieur.
  • Conforter l’accès à la formation aux nouvelles technologies. 
  • Ouvrir les services municipaux (médiathèque, Agora, etc.) au bénévolat.
  • Favoriser l’intégration dans la vie locale en s’appuyant sur la vie associative.
  • Créer des « après-midis dansants ».
Favoriser la rencontre intergénérationnelle
  • Créer un espace partagé intergénérationnel entre la Résidence Autonomie « les Herbiers », l’école Simone Veil et le foyer d’accueil médicalisé (FAM).
  • Favoriser la transmission du savoir-faire des seniors en s’appuyant sur la vie associative
Nos objectifs
  • Accompagner tous les publics dans la lutte contre la fracture numérique.
  • Promouvoir les rencontres intergénérationnelles.
  • Favoriser le maintien à domicile.
  • Faciliter le retour à l’emploi des 50 ans et plus.
  • Conforter les démarches entreprises lors du précédent mandat.
Nos enjeux
  • Lutter contre l’isolement.
  • Valoriser le savoir-faire des seniors.
  • Améliorer la qualité de vie des aînés.

Granville solidaire, sociale et inclusive : la santé pour tous

Granville, un cap, un avenir
Urgence sociale et climatique, même combat : la commune au cœur des valeurs d’équité, de solidarité et de santé.
Un enjeu pour les générations futures.
Continuer la lutte contre les violences intrafamiliales :
  • Création d’un logement d’urgence pour l’accueil des victimes.
  • Poursuite de la prévention dans les établissements scolaires et les lieux publics.
  • Formations spécialisées des agents de la collectivité.
Poursuivre la politique inclusive des personnes en situation de handicap 
  • Pour une ville 100 % inclusive et sociale : éducation, sport, mobilité, activités économique et culturelle.
  • Réfléchir à la mise en place du CLSM (Conseil Local de Santé Mentale) en partenariat avec les médecins spécialisés, les associations (AGAPEI, Advocacy), le CCAS et l’ARS (Agence Régionale de Santé).
Faciliter l’accès aux services sociaux :
  • Créer un pôle associatif et social sur le site de l’école Pierre et Marie Curie.
  • Installer les services du CCAS dans l’Agora.
  • Créer un guide de l’action sociale sur le territoire.
Lutter contre la fracture numérique, facteur d’exclusion :
  • Mettre en place un bus connecté et itinérant pour accompagner les administrés dans leurs démarches administratives (impôts, Ameli, CAF, etc.).
  • Développer l’accompagnement mené au sein de l’Espace Public Numérique (EPN).
  • Favoriser l’accès à internet par la mise en œuvre d’un wifi territorial gratuit.
Conforter le logement social :
  • Maintenir la politique d’accès et de maintien au logement en lien avec les partenaires sociaux, privés et publics.
  • Poursuivre la rénovation thermique du FJT de Saint-Nicolas.
  • Poursuivre le réaménagement des deux FJT de Saint-Nicolas et du Roc.
  • Impulser une dynamique autour des logements sociaux.
La transition écologique au service de la santé
  • Poursuivre le travail d’amélioration de l’approvisionnement de la restauration collective : circuits courts et produits bio. ✽
  • Entamer les réflexions sur la cuisine centrale municipale de demain.
  • Adhérer au programme « Vivons en forme » à destination des familles pour vivre et vieillir en bonne santé. Prévention de l’obésité infantile, conseils diététiques, etc.
GTM
  • Développer les partenariats avec les producteurs locaux bio pour l’approvisionnement d’une légumerie à destination de la restauration collective.
  • Soutenir la création d’une coopérative agricole bio. ✽
  • Co-construire un Projet Alimentaire Territorial.
  • Soutenir le projet de création de la Maison d’Accueil Temporaire à Carolles.
  • Faire du territoire un lieu d’expérimentation de la e-santé en s’appuyant sur les professionnels de la santé (hôpital, le Normandy et médecins libéraux).
  • Accompagner les acteurs du service à la personne pour favoriser le maintien à domicile.
Nos objectifs
  • Promouvoir l’accompagnement des personnes.
  • Permettre à tous d’accéder à un logement. 
  • Accompagner tous les publics dans la lutte contre la fracture numérique.
  • Rendre l’offre des services sociaux plus lisible et plus accessible.
  • Maintenir la présence d’une offre de soins variée et de qualité sur le territoire.
  • Faire le choix des circuits courts et bio dans la restauration collective pour préserver la santé de nos enfants et le bien-être de nos ainés. ✽
  • Conforter les démarches entreprises lors du précédent mandat.
Nos enjeux
  • Intégrer la transition écologique comme vecteur de santé publique. ✽
  • Favoriser l’égalité des chances.
  • Rendre la santé accessible à tous.

Granville active et sportive

Granville, un cap, un avenir
Inscrire le sport au centre de notre programme, c’est défendre des valeurs fortes et répondre à des enjeux de santé publique prioritaires.
Développer le sport pour tous :
  • Création d’un parcours sportif « outdoor » (de plein air) connecté dans le parc du Val-ès-Fleurs accessible à tout âge.
  • Développement de l’handisport.
  • Modernisation du skate park.
Développer le sport de haut niveau :
  • Création d’un pôle France permettant de positionner Granville comme un site d’excellence.
  • Développement d’un centre de ressources et de formation en lien avec le centre médico-sportif et les professionnels de médecine sportive.
Conforter les équipements sportifs :
  • Réfection des tribunes du stade Louis Dior.
  • Aménagement du club house du rugby.
  • Réfection de l’éclairage des deux salles terbal du tennis club.
GTM
  • Rénovation des gymnases sur le territoire de GTM (notamment pour Granville aménagement d’une salle de gymnastique dans l’annexe de Coubertin).
  • Rénovation des bases nautiques – positionner GTM comme première destination nautique.
Faire de Granville une véritable destination sportive :
  • Organisation de compétitions nationales et positionnement sur le surf.
  • Accueil de compétitions nationales (football, athlétisme, nautisme, natation, sports collectifs, golf, sports de raquette, etc.).
  • Renouvellement du label « ville active et sportive » en 2020.
Nos objectifs
  • Redéfinir la politique sportive de la collectivité.
  • Entretenir les infrastructures existantes et créer une nouvelle offre.
  • Conforter les démarches entreprises lors du précédent mandat.
Nos enjeux
  • Faire de la pratique sportive un enjeu de santé et de bien-être pour l’ensemble de la population.
  • Positionner le territoire comme destination sportive de haut niveau.

Granville, terre de bénévoles

Granville, un cap, un avenir
Tout Granville se retrouve dans la vie associative, cette richesse que représentent les bénévoles mérite notre soutien et nos encouragements pour préserver et enrichir notre qualité de vie.
Créer un pôle associatif et social sur le site de l’ancienne école Pierre et Marie Curie :
  • Mise à disposition d’un espace dédié à de multiples activités aux associations et aux divers services.
  • Création d’un lieu dynamique s’appuyant sur le tissu associatif.
  • Amélioration de la visibilité et de l’accessibilité des activités et des services.
  • Mutualisation et optimisation de l’utilisation des locaux en fonction des usages et des besoins de chacun.
  • Création d’un espace d’échange et de mixité sociale et générationnelle.
Soutenir la vie associative :
  • Développer le Forum des associations.
  • Organiser une journée festive dédiée aux bénévoles avec remises d’un trophée du bénévolat.
  • Créer un « pass bénévoles » donnant accès gratuitement aux manifestations organisées par la ville.
  • Ouvrir les portes des structures de la ville aux bénévoles : médiathèque, musées, Archipel, les Herbiers, Agora, etc.
  • Participer financièrement à la construction de la maison du Carnaval.
Nos objectifs
  • Mettre en valeur et encourager le bénévolat
  • Soutenir la vie associative et valoriser les initiatives privées.
  • Conforter les démarches entreprises lors du précédent mandat.
Nos enjeux
  • Favoriser l’implication de chacun dans la vie citoyenne.
  • Accompagner la mixité sociale et intergénérationnelle.

Agir concrètement pour une transition écologique

Granville, un cap, un avenir
La question climatique est au cœur des enjeux sociétaux et constitue désormais l’une des principales attentes de nos concitoyens.
Faisons en sorte que cette transition écologique, désormais inéluctable, puisse également être désirable.
Favoriser la sobriété énergétique
  • Poursuivre les efforts pour réduire l’énergie consommée dans les bâtiments publics et diminuer l’empreinte écologique.
  • Continuer d’améliorer un réseau d’éclairage moins énergivore en agissant à la fois sur les équipements et sur les pratiques.
  • La ville de Granville a signé « la charte tertiaire » qui est un engagement fort visant la diminution de la consommation d’énergie de 40 % d’ici 2030 et de 60% d’ici 2050 sur une quinzaine de bâtiments.
  • Etre exemplaire dans la construction de bâtiments publics aux normes Haute Qualité Environnementale (HQE).
  • Mettre en œuvre la ZAC de la Clémentière (Zone d’Aménagement Concertée) en offrant des logements abordables à tous et en intégrant l’enjeu environnemental dès sa conception.
  • Bâtir un cahier des charges architectural et environnemental pour l’éco quartier (gestion des eaux pluviales, implantation, orientation, performance énergétique des bâtiments, présence d’espaces verts, déplacement des occupants, etc.).
Trouver une alternative en termes de production d’énergie :
  • Revisiter les contrats de fournisseurs d’énergie, laisser une plus large place aux énergies renouvelables et valoriser les toitures du patrimoine communal dans le cadre du Plan Climat-Air-Energie initié avec le PETR du Sud-Manche (Pôle d’Equilibre Territorial et Rural).
  • Rechercher l’autonomie énergétique sur la grande île de Chausey avec l’implantation de panneaux photovoltaïques et d’une pile à combustible, avec stockage d’hydrogène.
  • Développer l’expérimentation de production d’énergie à partir du réseau d’eau potable (micro turbines) utilisable sur les bancs d’abribus pour recharger les téléphones (arrêt de bus du Lycée).
Conjuguer développement durable et développement économique :
  • Faire converger ces deux objectifs pour renforcer l’attractivité du territoire, créer des emplois non délocalisables et de la valeur pour les habitants, avec une commande publique revisitée (besoins, durabilité et coût) en faisant cause avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire (avec des structures d’insertion).
  • Ne plus étendre, sur Granville, les zones commerciales au-delà de l’espace qu’elles occupent actuellement.
  • Limiter les zones commerciales aux emprises actuellement prévues dans le cadre des différents PLU (à intégrer dans le futur PLU intercommunal).
GTM
  • Limiter la place de la publicité avec le Règlement Local de Publicité Intercommunal (RLPI).
Donner plus de place à la nature en ville :
  • Encourager les initiatives collectives pour végétaliser les espaces publics – toits, murs, trottoirs, cour d’école – et impliquer les habitants dans l’entretien (charte de végétalisation, jardins partagés, ruches et vergers).
  • Composter et réutiliser les déchets verts issus de l’entretien de la ville.
  • Limiter l’artificialisation aux stricts besoins (services et habitat)
  • Gérer de façon différenciée nos espaces naturels en ville : éco-pâturage, taille douce, recyclage des copeaux, « 0 phyto », favorisant la biodiversité.
Bouger autrement dans Granville
  • Avec le plan-guide 2030 Granville, des déplacements en zone urbaine repensés : en complément des transports urbains NEVA, la mobilité active est stimulée (cheminements piétons, itinéraires favorables aux vélos, parkings vélos sécurisés, ascenseurs vers la Haute Ville, etc.)
  • Opération « pédibus ».
  • Expérimentations dans les pratiques de livraison en ville (zones de stationnement réservées pour le déchargement à certaines périodes de la journée et ouvertes aux particuliers le reste du temps, etc.).
  • En s’appuyant sur le plan Guide 2030 Granville, le PLU, le PCAET, réduction de la place de la voiture en hypercentre et instaurer une zone à faibles émissions, afin de lutter contre la pollution de l’air et réduire l’empreinte carbone.
  • Mise en place d’un service de location de vélos électriques, d’un schéma vélos et augmentation des pistes cyclables.
GTM
  • La connaissance des pratiques régulières des déplacements sur le bassin de vie permettra de définir une politique de mobilité adaptée aux besoins (prolongement de lignes, service de transport à la demande, co-voiturage, autopartage, etc.).
  • Recherche, avec la commune de Donville-les-Bains, d’un accord pour prolonger le mail à mobilités douces vers le site de la Soferti pour y amener une navette autonome.
S’alimenter sainement et localement :
  • Améliorer les cahiers des charges qui tiennent compte déjà de certains critères environnementaux en introduisant des clauses sociales ou de présences de labels (alimentaires d’indications géographiques, circuits courts, etc.).
  • Instaurer une légumerie avec la fourniture de produits issus de l’agriculture biologique et/ ou de circuits courts pour la cuisine centrale.
  • Favoriser le développement de maraîchers et autres producteurs utilisant d’autres pratiques agricoles sur notre territoire avec un dispositif comparable à un atelier relais (exemple de la zone test de la Lucerne d’Outremer).
  • Lutter contre le gaspillage alimentaire, valoriser des bio déchets, etc.
Nos objectifs
  • Envisager une ville plus sobre en carbone.
  • Améliorer notre cadre de vie.
  • Réinventer les solidarités.
  • Redynamiser l’activité et l’emploi autour de ces thèmes.

Cap sur les transports et la mobilité : se déplacer sur le territoire

Granville, un cap, un avenir
Enjeux de mobilité, enjeux de société : la ville, un espace à partager.
Inscrire la politique de mobilité dans un projet durable
  • Valorisation des cheminements doux : mail piéton et cyclable, ascenseurs et navettes autonomes.
  • Renouvellement de la flotte NEVA par des véhicules utilisant des énergies renouvelables et durables.
  • Création de parkings relais intégrant l’intermodalité (train, bus, vélo et autopartage) : gare et site Soferti.
  • Dématérialiser les titres de transport permettant aux usagers de commander, payer et composter via une application.
  • Mise en place de solutions « intelligentes » pour identifier le stationnement libre limitant ainsi la circulation inutile en centre-ville.
  • Mise en place d’un service d’autopartage (véhicules électriques en libre-service).
  • Développement du co-voiturage de proximité
  • Réaliser une plateforme web sur l’offre locale de transport : train, bus et car incluant les parcours vélos, piétons existants et autopartage entre particuliers.
Sécuriser et développer l’usage partagé de l’espace public
  • Accroître les voies cyclables urbaines et piétonnes pour favoriser les déplacements non motorisés sur les trajets domicile-travail de faible distance dans le cadre de l’appel à projet national « Fonds mobilité active, continuités cyclables ».
  • Améliorer le zonage de vitesse dans les centres urbains et les lotissements pour favoriser la cohabitation des tous les usagers (piétons, cyclistes, utilisateurs de trottinettes, voitures, etc.).
  • Mettre en place des abris vélos sécurisés et augmenter le nombre d’arceaux.
  • Revoir les horaires et les lieux de livraisons pour assurer plus de fluidité de circulation et permettre de partager les zones de livraisons entre les professionnels et les particuliers.
  • Aider les écoles à mettre en place des trajets pédibus et vélo-bus pour le ramassage scolaire ce qui permet de limiter les véhicules aux abords des écoles et de sensibiliser les enfants à la sécurité routière.
GTM
  • Développer le réseau de transport aux communes limitrophes.
  • Favoriser le transport à la demande pour les personnes empêchées dans les communes peu denses.
  • En période estivale, multiplier les offres de dessertes touristiques de la zone littorale.
  • Poursuivre et développer l’offre de randonnées pédestres et équestres sur le territoire.
Nos objectifs
  • Renforcer la présence du réseau NEVA.
  • Développer les solutions de mobilité partagée sur le territoire.
  • Créer un maillage de mobilité adapté au territoire.
  • Conforter les démarches entreprises lors du précédent mandat.
Nos enjeux
  • Diversifier l’offre de mobilité vers des solutions durables.
  • Faciliter l’usage de la ville pour tous, en particulier pour les jeunes publics et les personnes en situation de handicap.

Urbanisme et aménagement de la ville de Granville

Mettre en œuvre le projet urbain : 2030 Granville
  • Requalifier notre centre-ville pour en faire la vitrine de notre territoire (mise en œuvre d’ores et déjà commencée avec le mail piéton et cyclable de la gare au Cours Jonville) :
    • Adoption d’une stratégie paysagère développant la biodiversité et la nature en ville. ✽
    • Valorisation des cheminements doux (mail piéton et cyclable, ascenseurs et navette autonome).
    • Amélioration de l’organisation des espaces publics en limitant l’usage de la voiture dans l’hyper-centre, et en recentrant la capacité de stationnement à dix minutes à pied (au plus) des commerces et des services.
    • Développement d’un renouveau résidentiel et commercial (effacement des friches en milieu urbain pour faire place à de nouveaux logements, parvis piétonnier, terrasses, etc.).
    • Accompagnement du projet portuaire mené par le Conseil Départemental dans son interface avec le centre-ville devant permettre une articulation harmonieuse entre les projets.
  • Le choix d’une urbanisation équilibrée de la Ville de Granville répartie entre :
    • Un renouvellement urbain et la création de nouveaux logements en ville, dans un contexte où le marché immobilier est tendu, s’appuyant sur :
      • la valorisation des friches urbaines (cour Chartier, anciens bâtiments EDF et cour Céleste)
      • l’utilisation de terrains libérés pour en faire des lotissements communaux ou d’autres types de résidences (changement de vocation du terrain de la petite enfance, du terrain de l’ancienne école Jean Macé, etc.)
      • la résorption de logements vacants avec l’initiative prise par la communauté de communes d’accompagner les propriétaires dans une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH)
      • la préemption urbaine pouvant aussi être activée, dans certains cas
      • le recours au dispositif BRS (Bail Réel Solidaire) pourrait être aussi une solution, notamment dans les copropriétés fragiles ou d’autres opportunités foncières, si les conditions financières sont compatibles
      • la densification du bâti existant, en ville, sans compromettre sa qualité architecturale
    • Une extension urbaine maîtrisée :
      • La Zone d’Aménagement Concertée de la Clémentière (ZAC), unique extension urbaine, constitue une réponse au besoin en logements accessibles financièrement et économes énergétiquement, qui ont cruellement manqué à Granville ces dernières années. Les terrains rares et chers ont encouragé les jeunes ménages à muter vers d’autres parcs de logements sur des communes plus éloignées (avec des conséquences sur l’étalement et l’émiettement urbain).
      • Cette nouvelle offre va permettre de rapprocher les habitants de leur emploi (50 % des emplois de la communauté de communes sont situés sur la ville de Granville) et ainsi raccourcir les trajets domicile-travail.
      • Ce rapprochement vaut également pour les services que l’on trouve sur Granville : lycées, collèges, hôpital et autres services de santé, complexe sportif, piscine, commerces, théâtre, gare, police, etc.
      • S’y ajoute l’intérêt d’une ligne de transport urbain qui s’arrête en plein cœur de cette extension.
      • Ceci contribue à réduire les flux de voitures que l’on voit circuler matin et soir et par là même le dégagement de CO2 et de gaz à effet de serre. ✽
      • L’obligation que s’est imposée la Ville en termes de densité de constructions sur ce site (25 logements à l’hectare), se traduisant par une variété de bâtis (collectifs, semi-collectifs, pavillonnaires), favorise la mixité sociale et générationnelle. Les bailleurs sociaux y sont associés.
      • Pour répondre aux mêmes besoins sur d’autres communes qui n’ont pas retenu cette obligation de densité (environ douze logements par hectare), il faudrait dans ce cas consommer deux fois plus de terrain agricole.
      • Cette densité contribue également à économiser l’emprise sur l’espace agricole.
Conforter le patrimoine et la qualité de nos quartiers :
  • Poursuite de l’AVAP (Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine) qui apportera, avec ses recommandations, un autre regard sur les constructions dans nos quartiers historiques et balnéaires.
  • Poursuite d’un plan pluriannuel d’investissements sur les voies et espaces publics de nos quartiers.
GTM
  • Une nouvelle approche qualitative des entrées de ville sera nécessaire (routes de Villedieu et d’Avranches), en liaison avec la communauté de communes (GTM) au travers d’outils comme le Règlement Local de Publicité Intercommunal (RLPI). Une réflexion plus large sur l’aménagement de ces voies reste à mener.
  • Le Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi), qui est dans sa phase de Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD), sera un dossier essentiel à mener pour harmoniser la vocation des espaces sur le territoire de la communauté de communes GTM.
  • En termes d’habitat, le Plan Local de l’Habitat (PLH) sera important quant à la détermination des besoins en logements et à leur positionnement dans la communauté de communes.
  • L’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) nécessitera de reconduire le dispositif, qui a connu un gros succès lors de sa première phase, et de l’orienter pour partie vers la copropriété.
Nos objectifs
  • Affirmer l’armature naturelle de la Ville.
  • Développer les différentes mobilités.
  • Dynamiser un aménagement urbain de qualité.
  • Créer une unité cohérente entre les espaces publics réhabilités.
Nos enjeux
  • Habiter Granville confortablement,
  • Vivre ses espaces publics agréablement,
  • S’y déplacer facilement,
  • Telle est l’ambition exprimée par les habitants et usagers, traduite dans un projet urbain intégrant la cohabitation des usages et les enjeux énergétiques et climatiques.
Une question ? Contactez-nous !






Vous confirmez avoir pris connaissance de la politique de confidentialité du site.
Vous acceptez que vos données soient conservées. Vos données ne seront conservées uniquement dans l’objectif de répondre à votre demande et ne seront pas partagées avec des tiers.