Relance Economique : Granville aux abonnés absents…

Tous  les projets de la ville de Granville sont « gelés « par la nouvelle équipe municipale.

La voie verte (2030Granville) est annoncée comme ajournée alors que la subvention correspondante du ministère de l’écologie est accordée. (4 dossiers pour la Normandie)

Le projet de Saint-Paul se complique, comme celui de la Horie.

Pourtant, les experts sont unanimes pour affirmer que la relance économique passera en grande partie par les commandes publiques (cf ouest France du 28 sept page 8) https://www.ouest-france.fr/normandie/saint-lo-50000/manche-batiment-il-faut-que-les-communes-sortent-leurs-projets-6991836

Sous un prétexte de nouvelles consultations des granvillais, le maire et ses adjoints ne seront pas aux rendez-vous qui avaient été donnés dans le projet 2030 Granville. Projet qui avait pourtant été fabriqué et coconstruit par les habitants eux-mêmes lors d’ateliers participatifs.

Donc, Granville redevient-elle la belle endormie ?

Monsieur Le Maire annonce entrer dans le vif du sujet, serait-ce celui de l’immobilisme ?

Le manque de précipitation conclut-il à l’inaction ?

Pas d’investissement, pas de création d’emplois, pas de recettes, mais une augmentation des taxes.

Retour sur le Conseil Municipal du 25 septembre :

En quelques heures nous avons assisté au DETRICOTAGE des projets d’investissement : Leitmotiv de  M. le Maire et de son équipe « Pour faire simple, on ne travaille pas dans la précipitation ».

  • Alors que la ville a été lauréate sur l’appel à projet concernant la voie verte (dossier 2030 Granville) la municipalité a supprimé les crédits inscrits au budget 2020 (685 000  €+ 45 000 €).
  • Le Projet Alvéole également supprimé (-21 000 €), cet appel à projet concernait le financement d’abris vélos sur la ville.
  • Bien que bâtiments patrimoniaux, les crédits d’étude sur la restauration de l’Archipel et du Casino ont également disparus (-20.000 €).
  • Suppression du projet de création des toilettes PMR sur  Chausey (- 75 000 € ) malgré la subvention DETR obtenue

En quelques heures SUPPRESSION DES RECETTES qui permettent l’auto-financement des collectivités : M. le Maire nous dit

” je ne suis pas agent immobilier”…

  • les bâtiments et terrains communaux n’ayant pas  d’utilité et  à la charge de la ville ne seront pas cédés (  bâtiment de l’inspection académique, maisons de gardiens, parking de la boîte de nuit de Bréville… )

NEVA : gratuité pour l’utilisateur jusqu’au 31 décembre 2020

  • gratuité à durée indéterminée promise pendant la campagne électorale ? Le financement envisagé serait pris en charge par les entreprises, la taxe “le Versement Transport” de 0,12%  de la masse salariale passerait à 0,4% . Pour la ville, en tant qu’employeur, le VT  passerait de 8 500 € à environ 30 000 €, sans compter l’augmentation de la subvention d’équilibre du budget principal de la ville à ce jour de 608 000 €
  • n’oublions pas qu’il conviendra à très court terme de renouveler la flotte des bus.

SAINT -PAUL : nos interventions au conseil municipal du vendredi 25 septembre 2020 ont permis :

  •  suite à crise la Covid 19 et d’envisager l’avenir plus sereinement, l’annulation de la date butoir du dépôt de permis par la Fondation BAGNON, fixée initialement au 3 octobre 2020
  • pour faciliter les démarches de la Fondation BAGNON , de dissocier la partie programmation et communication culturelle du projet du  dépôt de permis et de ses annexes exigées par M. le Maire.

CHARTE ANTICOR :

    • malgré 2 demandes M. le Maire ne nous a toujours pas transmis ce document supposé signé. Nous sommes perplexes sur le respect de certains engagements et notamment le non cumul de mandats.
      • M. PEYRE cumule les mandats de : conseiller municipal de la ville de Granville, 2ème vice-président, en charge de l’Habitat  de l’intercommunalité GTM (poste indemnisé) , 4ème  vice-président du PETR,  Pôle d’Equilibre Territorial er Rural , en charge des fonds européen ( poste indemnisé).
      • M. JULIENNE conseiller municipal de la ville de Granville, vice-président du département en charge du tourisme (poste indemnisé), président de latitude Manche, Agence d’Attractivité du département, (poste indemnisé),   vice-président du SMPGA  – assainissement de l’eau, (poste indemnisé)
    • Dominique BAUDRY refuse la vice-présidence de la commission finances de la ville. Elle ne peut cautionner la ligne politique qui transparaît déjà sur les premières décisions concernant le budget. Refus par la majorité de lui permettre de siéger à la CLET ( Commission Locale d’Evaluation des charges Transférées) GTM.

LES PORTS:

Une volonté affichée du Conseil Départemental de la Manche pour poursuivre les gros travaux sur les ports de Granville, a conduit ce dernier à anticiper la rétrocession des concessions, initialement prévue en 2023 au lieu de 2020

L’extension du port de plaisance, de l’aménagement de la rue des Isles entre autre, implique la prise de position de la commune. Ce projet faisait déjà polémique entre la liste menée par M. Ménard et celle menée par Mme. Garcion. Quelle est la position de Monsieur Le Maire après la fusion de leur liste sur ce dossier ? https://www.ouest-france.fr/normandie/granville-50400/le-departement-de-la-manche-repeche-ports-et-aerodrome-6992112

CONSEIL MUNICIPAL du vendredi 25 septembre 2020: 

Article sur Ouest France

https://www.ouest-france.fr/normandie/granville-50400/granville-au-conseil-une-passe-d-armes-autour-du-report-de-la-voie-verte-6991234

 

Une question ? Contactez-nous !






Vous confirmez avoir pris connaissance de la politique de confidentialité du site.
Vous acceptez que vos données soient conservées. Vos données ne seront conservées uniquement dans l’objectif de répondre à votre demande et ne seront pas partagées avec des tiers.